Menu

Suivre les Grands Groupes à l’export pour favoriser sa propre implantation

 

Suivre les Grands Groupes à l’export pour favoriser sa propre implantation


La France si elle a du retard par rapport à nos voisins Allemands ou Italiens pour l’Internationalisation de ses PME bénéficie en revanche de Multinationales qui ont complètement réussi à entrer dans la mondialisation des échanges commerciaux.

Suivre les grands groupes à l’export lorsqu’on commercialise des produits techniques sur des marchés de niches consiste avant tout à faire preuve d’une grande agilité commerciale. Il est proposé quelques recommandations à ces entreprises fournisseurs de grands groupes qui souhaitent réussir leur développement international.

Réaliser un travail de prescription auprès des donneurs d’ordre afin de rentrer dans leurs cahiers des charges. Cela équivaut à réaliser un travail pédagogique en amont de la prise de commande afin de leur communiquer la pertinence et la singularité de ses produits, de ses techniques, etc. Présenter ses solutions en adressant ce qu’il est préférable de faire et d’éviter dans son domaine. S’appuyer sur des chiffres clairs basés sur des essais rigoureusement menés. C’est un travail de longue haleine mais qui portera ses fruits car il permettra de s’imposer dans les cahiers des charges des grands groupes.

Accélérer la phase de commercialisation de ses produits. Etre inclus dans les cahiers des charges des grands groupes est généralement une garantie d’en demeurer le fournisseur sur l’ensemble des pays où ils sont présents. Les grands groupes à l’export sont généralement fidèles envers leurs fournisseurs, davantage encore lorsque ces derniers manipulent des techniques spécialisées. Cela permet de faciliter et d’accélérer la phase de commercialisation de ses produits auprès des opérateurs qui auront tendance à passer par vous s’ils souhaitent entrer sur le marché concerné.

Trouver les opérateurs les plus à même d’installer les produits. Il reste toujours à trouver des entreprises capables de pouvoir mettre en œuvre les produits. Il est rare, voire impossible de trouver des sociétés qui maîtriseront ces produits sans passer par une phase d’apprentissage. Il est donc préférable de mettre place des programmes de formation et de labellisation garantissant une mise en œuvre efficace de ces produits.

Finalement, afin de suivre les grands groupes à l’export il faut parvenir à se rendre indispensable à leurs yeux. Lorsque les produits s’adressent à un marché de niche, l’absence de normalisation peut également être un moyen d’y parvenir. Sur ce mode de collaboration le Think Tank attire l’attention des PME qui ont une Offre pertinente pour adresser le Marché Africain et qui légitimement s’inquiètent des ressources nécessaires (recommandations pratiques pour exporter en Afrique).

 

La Fabrique de l’Exportation