Menu

Quand utiliser une Société du Commerce International pour exporter ?

 

Quand utiliser une Société de Commerce International pour exporter ?


Une Société de Commerce International est une entreprise intermédiaire située en France qui achète les produits d’entreprises françaises pour les revendre à l’étranger. Ce mode d’exportation est particulièrement bien adapté à certaines situations que nous examinons ci-dessous.

Les entreprises n’ayant pas ou peu d’expérience à l’international : pour ces entreprises, l’exportation via une Société de Commerce International comporte de nombreux avantages liés au fait que cette dernière est située en France. Nul besoin de pratiquer les langues étrangères et la négociation interculturelle pour obtenir des ventes. Pas de compétence nécessaire pour gérer les moyens de paiements internationaux et la logistique : les recouvrements et les livraisons sont faits de la même façon que pour n’importe quel client français.

Les marchés à faible potentiel ou non prioritaires : L’ouverture d’un nouveau marché étranger représente un investissement initial considérable : études de marché, voyages de prospection… Il convient aussi de prévoir un coût de suivi du distributeur local avec des visites régulières. Si le marché visé est considéré comme non stratégique ou qu’on considère son potentiel comme limité, l’exportation par l’entremise d’une Société du Commerce International évitera ces investissements et coûts puisqu’ils sont en général à la charge de celle-ci.

Les marchés risqués : Il existe plusieurs types de risques lorsque l’on exporte : le risque commercial (crédit), le risque pays et le risque culturel. Pour les entreprises qui ne souhaitent pas assumer ces risques il est judicieux de passer par une Société de Commerce International à qui ces risques sont transférés.

L’exportation via une Société de Commerce International (dite indirect) est particulièrement adaptée lorsqu’il s’agit de marchés risqués où secondaires. Elle permet aux entreprises sans expérience de se lancer très rapidement à l’export. Une fois cette première expérience acquise, il est possible d’essayer aussi l’exportation dite directe où l’intermédiaire se trouve dans le pays cible.

 

La Fabrique de l’Exportation